Visiteurs:48560742
En ligne:00032
Accueil   Espace échanges  
menu espace echange
Consultation des Echanges

1783 échanges avec Njoh Mouelle

1-TAO ESAIE (Burkina Faso)  Posté le :4 juin 2020 à 16:47:52
          Bonjour Professeur, je suis en Master 2 philosophie, je voudrais traiter le thème suivant :
« Culture et développement chez Ebenezer Njoh Mouelle : comment déconstruire les représentations (habitudes culturelles, mentalités o) hostiles au progrès qualitatif de l’Afrique ? (développement).
En effet, la philosophie étant une force de propositions (face à peur du changement culturel) porteuses de changement et de progrès, la question que je veux aborder est :
Comment (approches du point de la philosophie, voies, méthodes) déboulonner les conceptions obscurantistes, résilientes au développement (changement, nouvelle culture, valeurs, progrès) ?

Demande : Tout recadrant la formulation du thème, quelles orientations pourriez-vous me donner pour mieux traiter le sujet
Merci Professeur et recevez l’expression de ma gratitude.
TAO ESAIE


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 10 juin 2020 à 15:29:26)

          Bonjour, M. SAO,
C'est tout l'Essai sur la signification humaine du développement, intitulé en raccourci, "De la médiocrité à l'excellence", qui devrait être exploité pour votre travail: L'état des mentalités qui y est présenté se caractérise par le déni du sens des responsabilités qui doit guider l'action et les projets de l'homme. Au lieu de cela, en Afrique et même en dehors de l’Afrique, ce sont les autres qu'on rend responsables de ce qui nous arrive: le sorcier, la jalousie, le mauvais œil de tel ou tel parent ou ami, le pouvoir politique, l’État, etc. etc (
Comment faire exercer ce sens de la responsabilité dans le cadre des choix à faire entre la tradition et la modernité par exemple? Le rôle, comme critère de choix, que doit jouer le concept de "progrès" devrait retenir votre attention. Le chapitre intitulé précisément « La modernité » devrait retenir votre attention. Devrait-il y avoir un débat concernant la question de savoir, par exemple, qu’ily a progrès dans l’interdiction de la pratique des mutilations génétiques ? et au nom de quelle valeur soi-disant humaine et par conséquent universelle, valable pour tout homme, en l’occurrence pour toute femme ?( critique de l'obscurantisme)
Ensuite, faire valoir l'importance de l'idée de créativité qui sous-tend cet Essai et qui permet de distinguer les immobilistes, passifs et stationnaires d'une part aux créatifs, actifs et adeptes du changement ordonné sur les valeurs, notamment celles qui font la dignité de l'homme où qu'il soit.
2-MPONGO SILANOU JACQUELINE (Cameroun)  Posté le :25 mai 2020 à 16:58:20
          Bonsoir professeur. Excusez moi de vous déranger, je suis étudiante en cycle de recherche à l'Université de Yaoundé 1 et je m'intéresse à la question du transhumanisme et du féminisme. Dans une de mes lectures, je suis tombée sur un ouvrage cité intitulé femme 2.0 entre féminisme et transhumanisme : quel avenir pour la femme ? De LAËTITIA POULIQUEN.

S'il vous plaît professeur, l'auriez vous ? Si oui comment l'avoir ?


Veuillez agréer l'expression de mon profond respect.


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 25 mai 2020 à 20:28:40)

          Bonsoir ,
Je vous ai transféré, à votre adresse e- mail ci- dessus, un texte qui présente la pensée de
Laeticia Pouliquen sur le feminisme tel qu'on peut voir que certains le font évoluer sur la
base de la vision transhumaniste . Vous pouvez commander l'ouvrage de Mme Pouliquen
sur Internet et aupres d'Amazon.
Vous piuvez aussi decouvrir ce que je pense des avancées du féminisme vers le
transgenrisme, en lisant mon ouvrage " Quelle éthique piur lectranshumanisme?...". Vous
le trouvez à la librairie L'Harmattan à Yaoundé.
3-FEUGANG ROGER DEBRIN (Cameroun)  Posté le :18 mai 2020 à 10:21:25
          Bonjour et bon début de semaine Professeur
À la page 66 (4ème édition) de votre ouvrage De la médiocrité à l'excellence vous posez cette question: "pourquoi aujourd'hui lutter contre l'esprit clanique et le tribalisme ?" Question à laquelle vous apportez des réponses on ne peut plus convaincante et me font dire que vous avez une vision universelle de l'homme. Alors au regard du contexte socio-politique de notre pays actuellement, avez-vous vous le sentiment que le politique s'investit au quotidien à façonner le modèle d'homme dont vous rêviez?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 20 mai 2020 à 21:52:12)

          Vous savez, M. Feugang, le responsable politique est tenu d'observer un rythme prudent
dans la mise en application des visions radicalement neuves. Dans un pays d'Afrique de
l'Ouest, il s'est produit un jour une bruyante opposition des tenants de la tradition à
l'adoption d'un projet de loi condamnant et interdisant les pratiques de mutilations
génitales. Les parlementaires ont ete surpris, pendant qu'ils étaient en séance, de voir une
redoutable armée de rats sorties on ne sait d'où, envahir l'hemicycle et creeant ainsi une
débandade des élus de la nation. On peut trouver cette information dans le livre de
l'ancien administrateur des colonies, Guy Georgy, intitulé "Le petit soldat de l'Empire".
Pour revenir à votre sujet précis et au Cameroun, je vous invite à relire , dans "Pour le
liberalisme communautaire", parmi les Objectifs numérotés pour le Cameroun par lesquels
se termine l'ouvrage, celui qui demande d'empêcher que les Camerounais dans les villes
évitent de se regrouper par affinités ethniques conduisant à la création et reproduction des
chefferies traditionnelles des villages d'origine. Cet objectif n'a pad encore pu être suivi à
la lettre. Essayer d'imaginer ce que peut être la réaction des Camerounais si le pouvoir
d'Etat tente d'imposer de force cette mesure! Cette réalité de terrain n'annule aucunement
la bien- fondé de la vision et du principe que je soutiens.
Je m'arrete lá. Et nous sommes dans le vif de votre préoccupation.
4-MONTHé HAROLE LOIC (Cameroun)  Posté le :15 mai 2020 à 01:52:57
          bonjour professeur; je suis étudiant en master 2 à l'université de Yaoundé I au département de philosophie; Pr j'ai une préoccupation sur le rapport entre technoscience et art négro africain. Mieux, Pr j'aimerai savoir, si dans votre philosopher vous vous intéressez à la question de l'industrialisation de l'art négro africain. par ailleurs, j'aimerai savoir Pr si une telle perspective pourrait booster le développement de l'Afrique ou pourrait plutôt annihiler l'esprit de créativité artistique.


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 16 mai 2020 à 12:48:00)

          Je n'ai pas l'impression que vous voyez clairement de quoi il s'agit dans les concepts que vous utilisez: technoscience, art négro africain, l'industrialisation de l'art négro africain, booster le développement de l'Afrique, esprit de créativité artistique!
Ma méthode aurait exigé que vous soyez devant moi et que je vous entende répondre à quelques questions à vous poser sur ce que vous voulez faire. Je ne peux pas me mettre à vous écrire à partir de préoccupations qui ne sont pas formulées avec précision.
Essayez donc de rédiger un argument de recherche par lequel vous laissez voir une réelle problématique. La succession de questions que vous me présentez ne constitue pas une problématique. Et c'est à l'étudiant chercheur de formuler non pas de vagues ''préoccupations'' mais une synthèse de construction logiquement articulée d'une difficulté à éclairer, d'une proposition à défendre , etc.
5-FADEL (Cameroun)  Posté le :12 mai 2020 à 22:42:40
          Bonjour professeur!

J'espère qu'en cette période difficile vous vous portez bien et que tout se passe bien pour vous. Je profite de ma visite régulière sur votre site pour vous faire part d'une citation que j'aime bien de monsieur Senghor et avoir votre avis là dessus.la citation est la suivante :

<< Penser et agir par nous-mêmes et pour nous-mêmes, en Nègres..., accéder à la modernité sans piétiner notre authenticité. » (Léopold Sédar Senghor).

Je trouve cette citation très intéressante mais qu'en pensez vous de nos jours avec la mondialisation ? Peut on réellement accéder à la modernité sans piétiner notre authenticité ?
Merci d'avance pour votre réponse


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 13 mai 2020 à 11:52:02)

          Lisez donc le chapitre intitulé " La modernité", chapitre 5 de mon Essai sur la signification
humaine du développement, intitulé "De la médiocrité à l'excellence". Votre préoccupation
exprimée ici , y a été largement prise en compte.
Merci de vous soucier de mon etat de santé. Je me porte bien.
6-MAKEMBE ELISE (Cameroun)  Posté le :7 mai 2020 à 06:16:58
          Bonjour Monsieur
moi c'est MAKEMBE Elise élève en classe de Terminale A4ALL au lycée bilingue de deido
En faite ma préoccupation n'est pas très grave
Elle se trouve au niveau de la première partie
"Le faux problème de la pauvreté qui s'ignore"
Quand vous dite qu'il ya pas de commune mesure du bonheur je n'arrive pas à comprendre
Qu'attends t'on part commune mesure?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 10 mai 2020 à 17:44:15)

          C'est très simple. Qu'est- ce qu'on prétend mesurer ici? C'est le bonheur. Qu'est- ce qui
peut nous permettre de dire que le bonheur d'Elise Makembe est plus grand ou plus petit
que celui de son amie ''Yvonne Muyenga''? (j'invente le nom de l'amie bien sûr). Rien.
Aucun critere objectif, c'est- à- dire reconnu et accepté par tout le monde et notamment
ici, par Elise et Yvonne. Si on dit a Yvonne que son bonheur est plus petit que celui de son
amie Elise, elle va demander : sur quoi vous fondez- vous pour faire cette mesure? Cette
comparaison ? Et on ne pourra pas lui donner une reponse satisfaisante. Parce que le
bonheur est jugé et apprécié de maniere subjective par chaque personne. Par contre un
kilogramme de riz equivaut à un kilogramme de patate si on veut faire un échange juste.
La commune mesure existe: la balance . Il n'existe pas l'équivalent d'une balance pour
mesurer le bonheur.p
7-ONANA MBIDA BORIS URBAIN (Cameroun)  Posté le :2 mai 2020 à 13:54:41
          Bonjour grand professeur, je suis étudiants en cycle de philosophie au grand séminaire de Bertoua j'envisage me servir de l'orientation de votre pensée pour mon mémoire de fin de cycle. Mon objectif est de montrer que la modernisation est entrain de deboucher sur la déshumanisation avec pour corolaire la crise axiologique contemporaine. Votre avis sur ce travail de recherche me sera bien faisant. Je déplore malgré tous la rareté de vos oeuvres pour mieux exploité votre ligne de pensée


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 2 mai 2020 à 18:57:14)

          Bonjour M. Onana,
Mes livres peuvent être lus sur mon deuxieme site : www.njohmouelle.com
Vous pouvez également télécharger les vesrions numériques ou commander les versions
papier. Faites donc un tour sur ce second site consacré à la diffusion .
Mais vous connaissez certainement quelqu'un vivant à Yaounde? Demandez donc à la
personne d'aller dans n'importe quelle librairie de Yaoundé pour vous acquérir le titre que
vous souhaitez lire. Mais je suis sûr qu'à Bertoua vous pouvez trouver l'Essai sur la
Signification humaine du developpement , plus connu sous le titre de " De la mediocrité à
l'excellence"
Bon courage
8-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :18 mars 2020 à 14:40:09
          Prof
Hier la primature a pris 13 mesures de nature à endiguer la pandémie mondiale... au rang desquelles la fermeture des écoles et universités..sans aucune mesure d'accompagnement ... pour assurer aux millions d'enfants un minimum de suivi-apprentissage.
Question:
1-Comment le représentant du Cameroun à l'UNESCO et l'Ex Directeur de l'ENS ...peut-il apprécier cette mesure à la lumière des médiocrités que notre système de formation cumule ...en raison notamment de la couverture curriculaire insuffisante dans nos écoles, lycées et universités?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 19 mars 2020 à 14:45:28)

          Encore une fois il s’agit d’une situation qui se gère en souplesse en ce sens qu’il faut imaginer une bonne rallonge à l’année scolaire et universitaire en cours. Certains risquent de se voir privés de leurs grandes vacances pour rattraper le temps perdu. Même la formule choisie par l’Université de Yaoundé I et demandant aux enseignants de déposer leurs cours en version numérique (clefs USB) au Centre universitaire des technologies pour leur mise en ligne ne les dispensera pas de s’engager plus tard sur la voie du rattrapage et de la prorogation de l’année académique en cours.
Ce que vous m’écrivez au sujet des « médiocrités que notre système de formation cumule… » justifie largement que soit engagée la préparation et la tenue d’un Conseil National de l’Education dont les résolutions devraient se soucier de remédier à ce que vous déplorez.
9-PRISO EBOA (Cameroun)  Posté le :18 mars 2020 à 14:30:27
          Bonjour Prof …
Pour coller à l’actualité que nous impose ce malin VIRUS…Corona… j’essaye de rebondir sur votre souhaite de voir le couple-mot Vivre Ensemble accompagné de «… en paix ou en harmonie » pour lui donner un sens…
Question :
1- va-t-on aujourd’hui voir ce concept prospérer quand on sait que…pour des raisons de santé publique, il est prôné la distanciation et le confinement ….deux attitudes qui cadrent mal avec les habitudes africaines mais qui sont indispensables pour endiguer l’épidémie !
2-Ne va-t-on pas alors assister à l’effondrement de ce concept qui, à la vérité serait une invention des politiques …. Pour mieux contrôler la pensée du Peuple, qui pour sortir de la médiocrité … ne croit plus en leur discours …dans sa quête de l’excellence…. pour preuve …. Vous avez vu l’Election du grand Maire à douala…après le ok sur Mbassa… les voix se sont élevées pour réclamer une place des Bassas…au conseil exécutif au nom du vivre ensemble !


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 19 mars 2020 à 14:23:19)

           !Bonjour Priso Eboa.
Je constate avec satisfaction que de temps en temps j’entends un journaliste utiliser l’expression complète du « Vivre ensemble harmonieux ». Ils ont compris que l’adverbe ‘’ensemble’’ est seulement descriptif et non normatif.
S’agissant des conditions que la pandémie nous impose, elles demandent à être acceptées par chaque membre de l’ « Ensemble ». Et à partir du moment où elles sont acceptées et observées, l’Ensemble demeure bien en place. ‘’L’Ensemble’’ n’est pas détruit, même s’il y a de la bouderie chez certains. Il s’agit d’une situation passagère.
Je ne comprends pas bien votre deuxième, ni votre troisième remarque. D’abord l’usage du concept de « Vivre ensemble » par les politiques, et pas tous les politiques d’ailleurs. Avez-vous remarqué que depuis quelque temps, tout le monde place l’adjectif « inclusif » dans diverses propositions qui demeurent obscures en compréhension ?C’est que les gens ne parlent pas toujours en toute rigueur, c’est-à-dire avec le souci d’être au clair avec ce qu’ils veulent réellement dire. Il y a un déficit de pensée chez la plupart des gens. On utilise les mots et les expressions à la mode, sans se soucier de savoir ce qu’on veut dire soi-même. C’est comme ces compte-rendus d’inauguration des bâtiments, publics ou privés parfois, qui parlent systématiquement d’ ‘’architecture futuriste’’, même quand il s’agit d’une construction des plus ordinaires. L’adjectif futuriste est utilisée par routine et comme simplement décoratif .Le journaliste qui utilise systématiquement l’adjectif futuriste pense-t-il réellement ce qu’il y a dans l’adjectif dont il se sert ? Il en va de même, à mon avis, pour le concept de « vivre ensemble » utilisé par tout le monde, y compris par des hommes politiques, sans précaution d’usage.
S’agissant de l’élection du Maire de la ville de Douala et du Conseil Exécutif que réclameraient les Bassas, je ne vous suis pas bien. Il s’agit du Conseil Exécutif de quelle institution ?
10-ALEX (Cameroun)  Posté le :11 mars 2020 à 20:02:36
          Bonjour s'il vous plaît je n'arrive pas à mieux comprendre le chapitre 6 de la médiocrité à l'excellence qui parle de "Bien être et bonheur" p79


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 12 mars 2020 à 14:47:57)

          Ce n'est pas une question que vous me posez. Avez-vous au moins lu tout le chapitre 6 ?vous dites que vous n'arrivez pas à comprendre? qu'est-ce que vous ne comprenez pas? Quand une question est mal posée ou n'est pas posée du tout, comment voulez-vous qu'on vous réponde? Faites un effort de lire et de trouver une vraie question au lieu de laisser l'impression que vous attendez que je re-écrive ce chapitre uniquement pour vous.
page 1 sur 179
Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
"LE FRUIT MÛR TOMBE DE LUI-MÊME, MAIS IL NE TOMBE PAS DANS LA BOUCHE." (Proverbe chinois)
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT