Visiteurs:40017621
En ligne:00017
Accueil   Espace échanges  
menu espace echange
Consultation des Echanges

1747 échanges avec Njoh Mouelle

1-LEMASSOC. (Cameroun)  Posté le :23 juin 2019 à 13:50:12
          Bonjour Monsieur. Vous dites dans votre Ouvrage 'De la Médiocrité à l'Excellence' que ''Suivre la nature est la pente naturelle facile à dévaler'' et d'après vous, *suivre la nature* n'est pas l'idéal pour l'homme qui veut se developper. S'il vous plaît que veut dire *suivre la nature*? Pour moi, c'est manger à sa faim car c'est naturel d'avoir faim. C'est dormir quand on a sommeil et se reproduire quand on se sent capable. En attendant votre réponse, agréable journée à vous. Merci


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 24 juin 2019 à 12:03:35)

          Est-ce que vous vous souvenez de ce dont il est question dans mon développement, quand j'écris cette formule? Il faut savoir lire une analyse ou un développement qui traite d'un sujet précis , à l'intérieur d'une problématique générale. Apprenez aussi à indiquer les références en termes de page du livre concernée. De même , il faut se soucier de citer fidèlement l'auteur en mettant entre guillemets le texte ou le passage que vous citez. Relisez donc le chapitre 7 intitulé "Liberté et libération". Lisez -le complètement et non en vous arrêtant à des moments de développement qui conduisent vers d'autres moments, dialectiquement. Vous lirez certainement quelque part la différence que je fais entre la nature qui fait bondir un chien sur un os qu'on lui jette et l'attitude plus réservée d'un homme qui ne saute pas automatiquement dans la direction de la nature, quand on lui présente son plat préféré quand il ne sait pas qui l'a préparé, par exemple. Si vous lisez tout le développement dans l'ordre, vous verrez que j'ai traité auparavant des besoins fondamentaux et nécessaires et des besoins de luxe non nécessaires. Le besoin de manger et le besoin de dormir sont des besoins nécessaires.
2- (Cameroun)  Posté le :2 juin 2019 à 11:38:44
          Bonjour professeur et merci pour cet plateforme!j aurais deux preoccupations.la premier est d ordre terminologique:qu'elle difference y a-t-il entre l'unite nationale et l'integration nationale?la seconde est dialectique.au regard de la crise sociopolitique que traverse actuellement le cameroun,je me fais la reflexion suivante:on pourrait unifier la diversite culturelle issue de notre double heritage coloniale.cela passerait notamment par le parachement de l unification juridique entamee(code penal),l unification de l education(plus de sous systeme franco ou anglo)en ne retenant que le meilleur de l un et de l autre...L'idee etant d une part,de nous liberer culturellement de l influence historique etrangere,qui n est d ailleurs pas que historique,et d autre part,de mettre un terme aux injustices et sentiments d injustice qu une telle juxtaposition genere.ainsi,nous pourrions gerer la diversite culturelle endogene par la decentralisation et les politiques d integration nationale.quel est votre avis?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 3 juin 2019 à 11:39:34)

          Cher monsieur X , Ecrivez-moi sur mon deuxième site, s'il vous plaît: www.njohmouelle.com
Rubrique CONTACT.
Je vais répondre à vos préoccupations. Je saisis l'occasion pour vous faire savoir qu'en 2017 j'ai publié l'ouvrage intitulé " DISCOURS SUR LE CAMEROUN", aux Presses de l'Université Catholique. Vous y trouverez quelques réponses à certaines de vos préoccupations.
3-MWANDI JORDAN ANDERSON (Cameroun)  Posté le :28 mai 2019 à 08:25:57
          Bonjour Professeur. J'aimerais avoir votre opinion sur la question suivante:

Comment convaincre son parent aujourd'hui lorsqu'on a choisi de faire comme filière la philosophie. Il est très difficile pour un parent d'accepter ce type de métier car ils estiment qu'il n'y a pas d'argent dans cette discipline. Quels propos tenir face à ce genre de réprimande ??? De nos jours, peut-on donner raison à nos parents lorsqu'on constate que la technique ou la technologie a pris le dessus dans le marché de l'emploi que ces matières dites pédagogiques??

J'attendrai votre réponse avec impatience Professeur. Santé et bonheur vous soit accordés.


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 30 mai 2019 à 14:05:17)

          Cette attitude á l'égard de la philosophie ne date pas d'aujourd'hui. Elle concernait aussi
les études littéraires en général. Les études de philosophie au niveau universitaire
conduisent, d'une maniere générale, vers la carrière de l'enseignement au niveau
secondaire tout comme au niveau supérieur. En ce qui concerne la philosophie, je dois
vous informer qu'une bonne formation en philosophie peut ouvrir les portes pour des
emplois rémunérateurs. Il n'y a pas longtemps, en Angleterre, une enquête menée par
l'université d'Oxford a permis de découvrir que 40% de ses diplômés de philosophie se
retrouvaient recrutés dans des entreprises pour assurer des fonctions de coordination, de
management aussi. Ce qui se passe est que la plupart des gens ignorent le contenu de la
formation philosophique supérieure. J'ai été scandalisé de constater qu'á plusieurs reprises
ici au Cameroun, il est arrivé que des licenciés de Lettres modernes soient nommés en
qualité d'inspecteurs pedagogiques de philosophie! C'est vous dire qu'une grande et
déplorable confusion règne dans l'esprit des non- philosophes.
Pour revenir aux préoccupations de vos parents, a savoir l'argent et le niveau de gains
qu'ils souhaitent que vous ayez un jour, c'est tout à fait compréhensible et légitime. La
décision vous appartient. Si vous aimez la philosophie, vous pouvez faire comme certaines
personnes qui ont conduit des études parallèles de philosophie et d'autre chose de plus
rémunérateur. Je ne regrette pas personnellement d'avoir étudié la philosophie. C'est une
discipline intellectuelle très différente de toutes les autres parce qu'ellee apprend á vivre.
Enrichissez- vous, mais ne soyez pas esclaves du matériel.
4-JOLY DZANVOULA (Cameroun)  Posté le :11 mai 2019 à 22:23:57
          Professeur ! J'ai lu et relu tous les pays épinglés dans case Pays mais le Congo n'y figure pas. Qu'à cela ne tienne, l'essentiel pour moi a été de passer le message. Je vous remercie pour votre disponibilité. À bientôt Professeur !


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 13 mai 2019 à 17:24:00)

          Merci de m'avoir signalé cette situation; je vais en parler à mon webmaster.
5-JOLY DZANVOULA (Cameroun)  Posté le :11 mai 2019 à 16:38:18
          J'ai apprécié la pertinence de votre réponse Professeur. J'ai peut-être éludé d'éclaircir le fait que mon travail n'ést encore qu'un projet de recherche en attente de validation par les autorités scientifiques. Effectivement, j'ai lu l'Évolution créatrice, je continue à la lire( crayon à la main) suivant votre recommandation pour peaufiner ma compréhension du livre. Toutefois Professeur ! J'exprime le regret de ne pas avoir vu mon pays le Congo Brazzaville dans liste des pays épinglés dans la case Pays.


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 11 mai 2019 à 18:13:10)

          Il vous appartenait d'inscrire le nom de votre pays , le Congo Brazzaville , dans la case
réservée à cela. Si vous parcourez mes echanges antérieurs, vous verrez que ceux qui
m'ecrivent d'Abidjan, de Kinshasa ou du Burkina Faso remplissent cette case. Peut- etre
avez- vous oublié de le faire?
En ce qui concerne votre theme de recherche, continuez donc de lire.
6-MBE NGONO KEVIN (Cameroun)  Posté le :11 mai 2019 à 01:19:04
          Bonsoir professeur. Je suis étudiant au grand séminaire Notre Dame de l'Espérance de Bertoua. Je prépare mon mémoire de fin de cycle de philosophie. Je voudrai me lancer sur ce thème : unité culturelle dans une diversité ethniques pour un developement des peuples d'Afrique. Je voudrai que vous aidez avec une orientation sur ce thème. Merci


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 11 mai 2019 à 17:44:50)

          Au Grand Seminaire où vous etudiez, il y a certainement quelqu'un qui dirige vos
recherches. Lui avez- vous soumis votre proposition?
Avez- vous beaucoup lu sur ces sujets? Le plus important consiste à commencer par lire,
pour ensuite élaborer un argumentaire présentant une problématique. Faites- le donc.
7-AMOUGOU JEAN MBARGA (Cameroun)  Posté le :10 mai 2019 à 20:19:41
          Bonsoir professeur je suis élève au collège de la Retraite à Yaoundé en classe de terminale avec pour professeur M Ambadian. J'ai des préoccupations.

Dans votre oeuvre intitulée "De la médiocrité à l'excellence " vous abordez plusieurs thématiques j'aimerais souligner ici quelques une sous forme de questions :
1) Pour vous qu'est ce que l'homme médiocre !? Est-ce celui là qui s'attache uniquement aux biens matériels ?
2) En soutenant que "le véritable sous -développement est celui de l'Être en tant que tel" quand serait-il alors de la dimension matériels du sous-développement ?
3) Ce que vous soulignez dans votre oeuvre de l'homme Excellent ne serait -il pas un Être qui chercherait à se perfectionner spirituellement au détriment de de l'avoir ? Est-ce encore là de l'excellence si l'on sait que l'homme est corps et esprit ? alors ne faudrait-il pas avoir un équilibre entre ces deux dimensions pour parler d'excellence ?
4) Est-il possible de vous poser des questions philosophique d'ordre général ?
Merci professeur de votre attention.
Jean Amougou


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 11 mai 2019 à 17:53:26)

          Compte tenu du grand nombre de sollicitations du même genre que je reçois, je ne saurais
répondre à toutes ces questions ici.
8-JOLY DZANVOULA (Cameroun)  Posté le :10 mai 2019 à 11:02:42
          Bonjour Professeur ! Je suis cumulativement en master 2 et 1 respectivement à la Faculté des Lettres, Arts et Sciences humaines et à l'ENS de l'Université Marien Ngouabi. Professeur ! Je travaille sur le concept d'intelligence dans l'évolution créatrice de Henri Bergson et je souhaiterai vivement avoir votre opinion sur ce sujet et si possible vos orientations dans le cadre de mes recherches.


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 10 mai 2019 à 16:38:00)

          Vous avez certainement sur place à Marien Ngouabi, un directeur de vos travaux. Au
niveau de Master 2 cela ne devrait pas poser un problème particulier.
Cela étant dit, votre manière de solliciter une aide ne laisse pas l'impression que vous avez
lu l'ouvrage de Bergson et que vous rencontrez une difficulté à saisir telle ou telle relation.
Vous me demandez mon opinion sur ce sujet ainsi que des orientations dans le cadre de
vos recherches! Mais on ne choisit un thème de recherche qu'à la suite des interrogations
et des difficultés suscitées par l'étude d'une oeuvre. Lisez , ou plutôt, étudiez donc cet
ouvrage ( lire , le crayon en main) et tâchez de percevoir par vous- même des difficultés
de compréhension ou alors des désaccords avec ce que vous lisez. Vous ne pouvez pas
engager une recherche intellectuelle sans vous sentir interpelé par ce que vous lisez. Toute
aide extérieure ne saurait intervenir que pour particiiper à éclairer la position du problème,
les difficultés au cas où il y en aurait. Faites donc cela et recontactez votre directeur des
travaux sur place.
9-MBE NGONO KEVIN (Cameroun)  Posté le :10 mai 2019 à 10:49:33
          Je voudrai que vous m'apportez votre aide sur ce thème: unité culturelle dans une diversité tribale pour un developement des peuples africains


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 10 mai 2019 à 16:15:35)

          La premiere chose à dire n'est pas dite par vous: dans quel cadre demandez- vous cette
aide? Le cadre d'un devoir d'etudiant ou de lycéen? Ce qui nécessitait que vous disiez
clairement votre statut: lycéen ou étudiant. Le cadre de quelqu'un qui veut s'essayer
produire un article ou un ouvrage? Vous n'en dites rien.
Et puis quel rôle vouldriez- vous me faire jouer là? Ce n'est pas correct.
10-DAVID EBENEZER (Cameroun)  Posté le :9 mai 2019 à 16:28:24
          Bonsoir Professeur. J'ai une préoccupation. Que pensez-vous du droit de crise au sens des législations d'exception (loi sur l'état d'urgence par exemple)? Pensez - vous comme Carl Schmitt (Théologie politique, 1921)ou Giorgio Angamben (L'état d'exception, 1922) qu'on peut protéger le droit, en le suspendant le temps d'une crise (crise politique, guerres, crises naturelles) ?


REPONSE De Njoh Mouelle
 (le 9 mai 2019 à 18:12:01)

          L;homme aliènerait complètement sa liberté si sa propre production , à savoir, non pas le droit dans l'absolu, mais le droit en tans que législation datée et située, devait l'empêcher de résoudre des situations de crise grave!
page 1 sur 175
Que Signaler?
Vote
Réfléchissons-y...
"LE CAMEROUN NE PEUT PAS RAYONNER A L’EXTÉRIEUR SI DANS LE CŒUR DES CAMEROUNAIS IL NE RAYONNE PAS DÉJÀ". (De Njoh Mouelle dans le "Discours sur le Cameroun", p. 137
Vote
colloque de philosophie
Faits et gestes
Vote
Sondage
QU'AVEZ-VOUS FAIT DES TEXTES TELECHARGES?
Lus et classés
Lus, jugés intéressants et exploités
Lus et fait lire par d'autres
(C)octobre 2007 Réalisation BDSOFT